Basket-ball

Le patron des Spirous déçu : "Un problème de management évident"

Le patron des Spirous déçu : "Un problème de management évident"

Fulvio Bastianini n'est plus l'entraîneur de Charleroi après la défaite de 11 points contre Louvain. Gabriel Jean était convaincu qu'il était temps de changer.

"L’absence de résultats constitue un gros caillou dans notre plan de redressement par ailleurs probant. Car on ressent un nouvel élan. La dynamique commerciale est redevenue positive, le restaurant fonctionne, l’occupation de la salle repart à la hausse – l’organisation de la Coupe Davis est une belle récompense –, les assistances augmentent, nous terminerons la saison avec un bénéfice alors qu’il y avait une perte de 1 million au terme de la précédente campagne", a déclaré l'administrateur-délégué du club à Sudpresse.
Seul l'aspect sportif fait donc défaut. "Quel gâchis ! Nous sommes septièmes et les joueurs, que j’avais secoués lors de la précédente crise, ont manifesté une envie de changement : comment interpréter autrement leurs deux facettes ? Il y a manifestement un problème de management du staff sportif, qui ne parvient plus à exploiter le potentiel déjà affirmé en Coupe d’Europe. Ma décision a donc été quasi mécanique : Fulvio, un clubman qui conserve toute mon estime et qui restera probablement dans notre structure tant il a jeté les bases d’une formation performante, n’est plus notre coach. C’est son assistant, Pascal Angillis, qui le remplace jusqu’en fin de saison, sans engagement pour l’avenir, avec l’ambition de nous hisser dans le Top 4… même s’il n’y a sans doute plus que la 4e place accessible."

Commentaires 0 réaction

Actualités liées

Il n'a pas encore de réactions