Cyclisme

"On n'est jamais assuré de faire un résultat à San Remo"

"On n'est jamais assuré de faire un résultat à San Remo"

Philippe Gilbert est prêt pour sa treizième participation à Milan - San Remo. Même s'il se sent bien, le Champion de Belgique sait que lors de la Primavera, tout peut arriver.

"Milan-Sanremo est une course difficile à prévoir. Même si on est bien, on n'est pas du tout certain de réaliser un bon résultat", précise Gilbert, qui est monté à deux reprises sur le podium de Milan-Sanremo. Il a terminé 3e en 2008 et en 2011. "Je repense avec beaucoup de satisfaction à Paris-Nice. Nous avons obtenu de bons résultats avec l'équipe. Je me sens aussi bien. Je savais que j'étais en condition. Paris-Nice me l'a confirmé."

"Depuis que le parcours a changé, sans Le Manie, beaucoup plus de coureurs accompagnent les leaders jusqu'à l'arrivée. On pouvait y faire un grosse sélection, c'est différent maintenant", poursuit-il. "Le peloton se divise encore toujours dans les descentes, mais nous terminons encore avec beaucoup de coureurs. Tous les vrais sprinters ne surmontent peut-être pas la capi, mais j'ai l'impression qu'ils grimpent tous mieux que par le passé (rires). Si on voit des gars comme Degenkolb, Kristoff, ils ont passé les côtes et gagné ces dernières années."

Gilbert dispose avec Gaviria d'un homme très rapide dans son équipe. Le Colombien avait passé les capi et sans une chute dans le dernier virage il aurait sprinté pour la victoire l'an dernier. "Je n'ai encore jamais couru avec lui. Mais il est talentueux. C'est certain. Nous alignons une forte équipe mais nous allons encore utiliser ici ou là de la tactique", a conclu le champion de Belgique.

Commentaires 0 réaction

Actualités liées

Il n'a pas encore de réactions