Offredo : "Le vélo, ce n'est pas l'Angleterre ! C'est la Belgique ! La France !"
Redaction
| 0 réaction
Offredo : "Le vélo, ce n'est pas l'Angleterre ! C'est la Belgique ! La France !"
Photo: © photonews

Débarqué chez Wanty-Groupe Gobert après une décennie passée dans le World Tour, Yoann Offredo est tout heureux de pouvoir poursuivre sa passion... qu'il veut continuer à voir autour de lui avec ses belles histoires.

"Aujourd’hui, quand on parle des grands coureurs, on parle de leurs watts, mais ce n’est pas une histoire, ça, alors que le vélo, c’est justement un sport avec des histoires à raconter”, a confié Yoann Offredo dans les colonnes du quotidien La Dernière Heure.

"Cela me dérange aussi, par exemple, de voir les coureurs sortir de leur bus d’équipe cinq minutes avant le départ d’une course. Le vélo doit rester populaire. Voir arriver à la dernière minute les coureurs, avec leur casque, avec le regard fixé sur le capteur de puissance, ce n’est pas la base du cyclisme."

"Le vélo, ce n’est pas l’Angleterre ! C’est la Belgique ! La France ! Tout comme je trouve qu’il n’y a rien de plus triste de voir une course sans spectateur. Je suis donc content de me retrouver dans un pays de connaisseurs, dans un pays qui vibre pour le vélo."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos