La fierté d'Aru
Redaction
| 0 réaction
La fierté d'Aru
Photo: © photonews

C'est un grand moment dans la carrière de Fabio Aru. Le coureur italien de l'équipe Astana démarrera ainsi ce vendredi la treizième étape du Tour de France avec le maillot jaune de leader sur le dos. Le tout grâce à une arrivée parfaitement maîtrisée hier à Peyragudes.

"J'avais surtout en tête le classement général et je voulais reprendre du temps", a confié Fabio Aru, arrivé dans les roues du vainqueur Romain Bardet hier à Peyragudes. "A la fin, Bardet était le plus fort, mais je suis très heureux avec le maillot jaune. C'est une des plus belles choses qui puissent arriver à un coureur. A l'arrivée, je me suis retourné pour voir où était Froome."

"J'ai vu qu'il était un peu plus loin et avec les bonifications, j'ai espéré prendre le maillot jaune. Ce fut le cas et cela m'a ému. C'est terrible, surtout après une telle étape, en grande partie sous la pluie. Je voulais me montrer aujourd'hui, essayer quelque chose et cela a réussi."

"Paris est encore loin. J'ai un petit avantage, je vais essayer. Mais laissez-moi d'abord savourer ce maillot jaune. Demain (vendredi) sera encore une étape particulière avec 101km seulement. Tout le monde va vouloir partir très vite dans une échappée, cela va être dur. Pour la suite, Rigoberto Uran est très fort, mais ce n'est pas le seul. Il y a encore Romain Bardet, Chris Froome et Daniel Martin."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos