Verbrugghe sur l'importance de la bordure
Redaction
| 0 réaction
Verbrugghe sur l'importance de la bordure

La seizième étape du Tour de France a été notamment marquée par la bordure, cette stratégie qui consiste à profiter du vent en équipe pour distance des adversaires. Rik Verbrugghe a répété toute l'importance de celle-ci...

"Être dans le bon groupe n'est pas si évident que ça", a prétendu Rik Verbrugghe dans son analyse quotidienne du Tour de France au micro de la RTBF. "Pour prendre la première bordure, il faut être bien placé. Il y a une grosse bagarre juste avant de se placer. Ensuite, juste quand la bordure se crée, ça bagarre encore."

"Et, pour Dan Martin, j'ai entendu que Patrick Lefevere expliquait qu'il a touché la roue de Romain Bardet. Il a dû donner un gros coup de frein. Il a perdu une dizaine de places. A ce moment-là, c'est fini. La moindre erreur ne pardonne pas. Le placement est primordial dans des étapes de bordures. Il faut vraiment avoir une équipe autour de soi pour pouvoir bien se placer."

"Tout seul, c'est quasi impossible. Bardet a failli perdre toutes chances d'emporter ce Tour de France. Si Oliver Naesen n'est pas là pour le replacer au dernier moment. Mais, les bordures animent vraiment l'étape. Ça rend aussi ce sport beau. Il y a de la bagarre même dans les étapes de plaine."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos