Wellens, le Tour et la canicule : "Je veux encore une fois essayer"
Manuel Gonzalez
Manuel Gonzalez
| 0 réaction
Wellens, le Tour et la canicule : "Je veux encore une fois essayer"
Photo: © photonews

Le puncheur belge sera présent sur la prochaine Grande Boucle, qui débutera à Bruxelles. Il espère pouvoir y être à son avantage.

Le Limbourgeois sera de retour sur le Tour de France l'été prochain, deux ans après sa deuxième participation, qui s'était terminée sur un abandon. Souffrant quand les températures sont trop élevées, le coureur de Lotto-Soudal espère que la chaleur ne l'accablera pas. "Je sais donc à l'avance que je vais beaucoup souffrir. Mais vous pouvez quand même écrire que je suis très heureux à l'idée d'être pour la troisième fois au départ. Surtout en Belgique, ce qui augmente encore le plaisir, voire l'importance de ne pas manquer l'événement", a-t-il déclaré à l'agence Belga.

"En réalité tous les coureurs veulent disputer le Tour. Pas parce qu'ils l'aiment, ce qui n'est pas le cas de la plupart, mais pour ce qu'il représente sur la planète cyclisme, et en sport en général. Heureusement mes problèmes de chaleur sont aujourd'hui moins aigus et mieux contrôlés que par le passé. Mais cela reste malgré tout un sérieux handicap. On cherche d'ailleurs toujours toutes sortes de solutions. Cela va de l'équipement, aux glaçons, en passant par les boissons froides. Je veux en tout cas encore une fois essayer, en espérant que cette fois le résultat sera bon..."

Pour le reste, son programme ne changera pas trop : le Challenge de Majorque (du 31 janvier au 3 février), l'Etoile de Bessèges (du 7 au 10 février), qu'il va découvrir "avec plaisir", la Ruta del Sol (du 20 au 24 février), le Circuit Het Nieuwsblad (le 2 mars), son "premier grand objectif", Paris-Nice (10-17 mars). "Je ne sais par contre pas encore grand chose de Paris-Nice, mais je veux faire mieux que cinquième, mon classement de 2018", prévient-il. "Je ne m'avance cependant pas trop car comme je vous l'ai dit, je n'ai pas encore étudié la carte de l'épreuve..."

Puis place aux classiques ardennaises. "Ensuite j'irai peut-être au Tour de Norvège (du 29 mai au 2 juin)", avoue-t-il, "puis peut-être aussi au Tour de Belgique (du 12 au 16 juin), en guise de préparation au Tour. Je ne prévois en revanche pas de stage en altitude. L'expérience m'a en effet prouvé que cela ne m'apporte rien..."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus de news

Plus de news