Enfin l'heure des Belges?
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Paris-Roubaix: enfin l'heure des Belges?

Enfin l'heure des Belges?
Photo: © photonews

Toujours placés jamais gagnants, les Belges ont une dernière chance de briller sur les pavés en ce printemps des classiques: la Reine des Classiques sourira-t-elle à un coureur noir-jaune-rouge?

Des podiums sur presque toutes les classiques flandriennes du calendrier, mais pas la moindre victoire: c'est le bilan qu'affiche le cyclisme belge au moment d'attaquer la dernière des classiques 'flamandes'.

Autant dire que les coureurs belges abordent l'Enfer du Nord avec un appétit plus aiguisé que jamais. Peut-on rêver de voir un coureur belge triompher sur le Vélodrome de Roubaix, aux alentours de 17 heures ce dimanche? Les prétendants noir-jaune-rouge, sont nombreux. 

Il faudra évidemment se méfier des anciens vainqueurs que sont Sagan et Degenkolb, qui connaissent la musique, ou d'autres favoris et outsiders de renom que sont Stybar, Kristoff, Demare, Langevel, Trentin, Rowe, Boasson Hagen, Mohoric... la liste est longue. 

De nombreuses chances belges

Mais avec 40 spécialistes des pavés au départ, la Belgique occupe une place de choix sur la liste des prétendants. Wout Van Aert, Oliver Naesen et Greg Van Avermaet apparaissent comme les trois meilleures chances belges du jour. 

Mais à côté de ce trio, de nombreux autres coureurs tricolores peuvent rêver de lever les bras à Roubaix: Philippe Gilbert et Yves Lampaert pourront compter sur la force de frappe de Deceuninck-Quick Step, Jasper Stuyven, quatrième et cinquième des deux dernières éditions, est là, même si on l'a moins vu depuis le début de saison.

Sans oublier l'imprévisible Sep Vanmarcke, qui se remet d'une lourde chute sur le Grand Prix de l'E3, mais qui a montré sur le Ronde que la condition revenait. Deuxième en 2013, quatrième en 2014 et en 2016 et encore sixième l'an dernier, le coureur de la formation Education First est fait pour briller sur Paris-Roubaix. Si les douleurs dont il se plaint depuis sa chute s'atténuent, il faudra compter sur lui. 

Tiesj Benoot, Jasper Philipsen, Jens Keukeleire, Edward Theuns, Jens Debusschere ou encore Jurgen Roelandts... les chances de victoire belges sont réelles et grandes, mais on l'a vu depuis le début de saison, ça ne suffit pas toujours. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos