L'émotion de Gilbert : "Je me rapproche de mon rêve né il y a dix ans"
Manuel Gonzalez
Manuel Gonzalez
| 0 réaction
L'émotion de Gilbert : "Je me rapproche de mon rêve né il y a dix ans"
Photo: © photonews

Le Remoucastrien l'a fait. Après son succès au Tour des Flandres il y a deux ans, il s'est mis en tête de remporter Paris-Roubaix et il l'a fait, au terme d'une course rondement menée par le coureur de 36 ans.

Philippe Gilbert a ajouté un cinquième monument à son palmarès, mais le quatrième différent. Il ne lui manque plus que Milan - San Remo pour entrer un peu plus dans la légende du cyclisme. "J'ai du mal à y croire", a réagi le champion de Deceuninck - Quick-Step pour la RTBF, après les larmes et les accolades sur le vélodrome.

"Je suis heureux. J'ai toujours ce rêve en moi de gagner tous les monuments. C'est un rêve un peu fou qui m'a réveillé il y a une dizaine d'années et petit à petit je m'en rapproche. C'est une grande fierté aujourd'hui. Quand j'ai décidé de me lancer dans ce défi il y a trois ans, beaucoup de gens m'ont dit que les pavés n'étaient pas pour moi. J'ai d'abord gagné le Tour des Flandres et puis Paris-Roubaix. J'ai pu transformer mes qualités de puncheur. Maintenant, je suis devenu un coureur différent et je suis très heureux d'y être parvenu."

C'est à 67 kilomètres du terme qu'il était sorti... derrière son futur dauphin. "Les longues échappées ne me font pas peur. Ça a souvent tourné en ma faveur. Je me suis lancé dans le boulot avec Politt qui est aussi un coureur très courageux. C'était idéal d'être en sa compagnie. Dans le final, on a roulé à bloc et à la fin c'était pour le plus fort. Et c'était moi!"

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus de news

Plus de news