Les favoris sont d'accord : même sans le Gavia, la 16e étape sera décisive !
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Giro: Primoz Roglic, Mikel Landa et Richard Carapaz sur l'absence du Gavia

Les favoris sont d'accord : même sans le Gavia, la 16e étape sera décisive !
Photo: © photonews

La 16e étape aurait dû être l'étape reine du Giro 2019, mais la disparition du Passo di Gavia du programme des coureurs la rendra un peu moins difficile, mais " pas moins décisive » selon les candidats à la victoire finale.

La neige en a décidé autrement, les coureurs de la 102e édition du Giro ne passeront pas par le mythique sommet du Gavia et ses 2400 mètres d’altitude, mardi. A la place, c’est le Mortirolo qui sera le juge de paix de cette 16e étape.

Et ça devrait suffire à faire de cette étape un moment clé du Giro. C’est en tout ce que pensent la plupart des favoris. "Le Mortirolo reste au menu. Ce sera la dernière montée, donc ça reste une étape décisive dans la course à la victoire finale", insiste Primoz Roglic.

"Une étape très difficile"

Et il est rejoint dans ses propos par les deux leaders de la formation Astana. "Le Gavia est une montée extrêmement rude, avec une très forte altitude et où il fait très froid en haut. Mais l’étape reste quand même très difficile, avec beaucoup de de dénivelés", estime Mikel Landa.

"C’est dommage, mais ça sera quand même une étape très importante et décisive pour la suite", conclut le maillot rose Richard Carapaz. Gavia ou pas, après la journée de repos de ce lundi, les hommes forts de ce Giro 2019 n’auront de toutes façons pas le droit à l’erreur.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos