Improbable coup double pour Mike Teunissen, Fuglsang premier favori au sol!
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Tour de France: Teunissen devant Sagan, Fugsang mord la poussière

Improbable coup double pour Mike Teunissen, Fuglsang premier favori au sol!
Photo: © photonews

On attendait Dylan Groenewegen, c'est un autre coureur de la formation Jumbo-Visma qui s'est imposé à Laeken: le Néerlandais Mike Teunissen s'offre la plus belle victoire de sa carrièrre... et le maillot jaune!

Incroyable dénouement à Laeken où se terminait la première étape du Tour 2019. Dylan Groenewegen, considéré comme le super favori du jour a mordu la poussière à moins de trois kilomètres de la ligne. Ça a complètement désorganisé les équipes des purs sprinteurs et, on le sait, Peter Sagan n'est jamais aussi fort que dans ce genre de situation. 

Mais le triple champion du monde est tombé sur un os en la personne de Mike Teunissen. Équipier de luxe de Groenewegen chez Jumbo-Visma, le Néerlandais a fait le sprint parfait pour déborder Peter Sagan sur la ligne. Il remporte cette étape et s'offre le premier maillot jaune du Tour 2019. 

Peter Sagan prend la deuxième place et fait, déjà, une opération en or pour le maillot vert. Caleb Ewan complète le podium de cette première étape, Oliver Naesen (huitième) et Jasper Stuyven (dixième) sont les deux Belges du top 10. 

Mais avant l’emballage final, c’est une échappée de quatre coureurs qui a animé la première étape de ce Tour de France. Xandro Meurisse, Natnael Berhane, Greg Van Avermaet et Mads Würtz sont sortis dès le départ réel et se sont même disputés un maillot à pois qui était promis à Greg Van Avermaet. 

Le bon coup de Peter Sagan

Son forfait accompli, le champion olympique a préféré se relever et reprendre place dans le peloton. Les trois autres coureurs ont poursuivi leur chemin, mais leur tentative était condamnée : derrière les équipes des sprinteurs n’ont jamais laissé de champs aux courageux du jour. Et ce sont les équipiers de Peter Sagan qui ont définitivement mis fin à leurs espoirs à l’approche du secteur pavé du jour.

Emmené par Marcus Burghardt sur les pavés de Thiméon, le peloton a explosé et ça profite à Peter Sagan qui a remporté le sprint intermédiaire devant Sonny Colbrelli et... Greg Van Avermaet. Si le Slovaque ne portera pas le maillot vert, les 20 points pris à Les Bons Villers devraient compter dans la lutte pour le classement par points.

Après ce sprint, c’est le Français Stéphane Rossetto qui a animé la finale de cette première étape. Le Francilien de 32 ans est sorti tout seul et a résisté au peloton jusqu’à dix kilomètres de la ligne, avant de se faire reprendre par les équipes de sprinteurs. Fuglsang, victime du jour

Mais, comme souvent, la première étape aura aussi été marquée par la première chute de cette Grande Boucle. Journée tranquille pour les favoris? C’est ce que laissait penser le parcours, mais, on le sait, le Tour de France peut se perdre chaque jour et c’est Jakob Fuglsang, vainqueur du Dauphiné, qui s’est occasionné la frayeur du jour.

Le Danois est tombé à moins de 20 kilomètres de la ligne. S’il a finalement pu rentrer sur le peloton avant l'arrivée, il faudra voir quels sont les dégâts pour le vainqueur de Liège-Bastogne-Liège, touché au genou et à l’arcade, qui a terminé l'étape le visage en sang...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos