Emanuel Buchmann, l'inattendu sixième homme

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Emanuel Buchmann, l'inattendu sixième homme
Photo: © photonews

A côté de Julian Alaphilippe, c'est lui l'autre surprise des deux premières semaines du Tour de France.

Pourtant, à 26 ans, Emanuel Buchmann est tout sauf un inconnu. Le grimpeur allemand a déjà eu l'occasion de faire ses preuves dans quelques-unes des plus belles courses par étapes du calendrier World Tour, mais force est de constater qu'on ne l'attendait pas à pareille fête sur la Grande Boucle. 

Peu de références sur les Grands Tours

Plutôt habitué à vivre dans l'ombre de Peter Sagan, depuis que la super star du peloton a rejoint l'équipe Bora-Hansgrohe, Emanuel Buchmann a participé à trois Tours de France. Son meilleur résultat? Une 15e place en 2017. L'an dernier, il avait opté pour la Vuelta et il avait fait un peu mieux: 12e à 14 minutes de Simon Yates, son meilleur résultat sur une course de trois semaines. 

Une saison annonciatrice

Pourtant, l'Allemand avait fait étalage de ses excellentes jambes durant toute la saison 2019. Une victoire d'étape et un podium final sur le Tour du Pays Basque, une troisième place finale au Dauphiné, et encore quatrième et septième des classements finaux de l'UAE Tour et du Tour de Romandie. Emanuel Buchmann est monté en gamme durant toute la saison et il est arrivé en pleine confiance sur ce Tour 2019. 

Un sans-faute depuis le départ du Tour

Au point d'en devenir l'un des favoris? Avec 2'14'' de retard sur Alaphilippe et 39 secondes seulement sur Geraint Thomas, Emanuel Buchmann est, au minimum, un candidat assuré au podium. Et c'est parce qu'il réussit le Tour de France quasi-parfait qu'il l'est. 

Depuis Bruxelles, Buchmann n'a pas commis la moindre erreur et n'a jamais laissé de secondes superflues. Il était dans le coup à la Planche des Belle Filles (huitième, sept secondes derrière Thomas), il n'a rien perdu dans la bordure d'Albi et, derrière Pinot, c'est lui qui a réussi parmi les six premiers du général, le meilleur week-end pyrénéen. Il n'y a finalement que dans le chrono qu'il a accusé le coup, en prenant la quinzième place à une minute et 12 secondes de Julian Alaphilippe (parmi le top 6 seul Bernal a fait moins bien). 

Bien calé dans la roue du top 5, Emanuel Buchmann ne lâchera rien et s'il peut monter sur le podium, il ne s'en privera pas. Et ce n'est sans doute qu'un début: à 26 ans l'Allemand arrive tout doucement à maturité et on risque de le voir souvent faire jeu égal avec les meilleurs sur les courses de trois semaines durant les prochaines années. Son énorme saison et son super Tour de France sont là pour en témoigner.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos