Il y en au moins un qui a apprécié la neutralisation de la 19e étape

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Il y en au moins un qui a apprécié la neutralisation de la 19e étape
Photo: © photonews

Un col (et même plusieurs désormais) supprimé sur les routes du Tour? Une bonne nouvelle pour les sprinteurs.

Il ne reste plus qu’un col à grimper pour les coureurs. Caleb Ewan, qui n’a encore jamais bouclé un grand tour, redoutait particulièrement les deux dernières étapes, la météo est venue lui donner un coup de pouce. Et l’Australien s’en est amusé sur Twitter.

Il avait pourtant partagé ses craintes avant le départ de Saint-Jean de Maurienne. Il était soulagé quelques heures plus tard, quand il a compris que l’étape s’achèverait au sommet du col de l’Iseran. Une bonne nouvelle suivie d’une autre pour le jeune Australien: puisque l’étape de ce samedi sera également plus courte.

Sauf grosse défaillance dans la montée vers Val Thorens, Caleb Ewan devrait achever son premier Tour de France, dimanche à Paris. Avec la possibilité d’ajouter une étape mythique, sur les Champs Elysées a un compteur déjà garni de deux victoires? Réponse dimanche.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos