De nombreux participants au BinckBank Tour critiquent l'organisation

Malik Hadrich
Malik Hadrich
| 0 réaction
De nombreux participants au BinckBank Tour critiquent l'organisation

La troisième étape du BinckBank Tour a rendu hommage à Bjorg Lambrecht. Les coureurs ont participé à la minute de silence bien volontiers. Mais à l'issue de la course, de nombreuses voix se sont élevées pour critiquer les organisateurs.

De nombreux coureurs n'étaient pas heureux du parcours de la troisième étape du BinckBank Tour.  Pour eux, leur sécurité n'était pas garantie.  Comble de l'ironie, une minute de silence avait été respectée avant le départ en l'honneur de Bjorg Lambrecht.

Ce qui a fait dire à Tim Declercq : "L'hypocrisie de ce sport.  Tout d'abord, nous avons une minute de silence vraiment touchante.  Cinq minutes plus tard, nous devons nous détruire sur un parcours large comme une piste cyclable avec un million de tournants."

Bob Jungels s'est plaint lui aussi : "Je pense que la plupart des coureurs seront d'accord avec moi que les tournants de la troisième étape du BinckBank Tour n'étaient pas vraiment en faveur de notre sécurité.  Ce qui provoque un stress et des crashes inutiles.  La question est : devons-nous vraiment attendre jusqu'à ce qu'un accident ne survienne pour changer quelque chose ?"

Jos Van Emden s'est montré encore beaucoup plus dur : "UCI, n'hésitez pas à dégrader le BinckBank Tour au rang des kermesses.  Nous parlons de sécurité et ils font une course comme ça..."

Même son de cloche auprès de Paul Martens : "En tant que coureurs, nous devrions nous sentir offensés par ce type de parcours pendant trois jours d'affilée.  Chaque année, c'est de pire en pire."

Le directeur sportif de Deceuninck-Quick Step, Patrick Lefevere, ne s'est pas gêné pour partager certaines publications.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos