Une Vuelta indécise et passionnante? Les favoris!
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Roglic, Quintana, Uran, Lopez, Ineos... les favoris de la Vuelta 2019

Une Vuelta indécise et passionnante? Les favoris!
Photo: © photonews

La Vuelta prend son envol ce soir à Torrevieja avec un nombre assez élevé de prétendants à la victoire ou à une belle place finale à Madrid.

Roglic et son armada

Troisième du dernier Giro, Primoz Roglic apparaît sans doute comme le grand favori de cette édition 2019. Et si ce statut ne lui avait pas souri sur le Tour d’Italie, il pourrait en être autrement en Espagne. Car, contrairement au Giro, le Slovène pourra, cette fois, compter sur une véritable dream team à ses côtés. Avec Steven Kruiswijk, qu’il faudra aussi tenir à l’œil s’il a récupéré de sa Grande Boucle, mais aussi George Bennett et Robert Gesink, Roglic aura de très bons grimpeurs à ses côtés.

Le trident Movistar

Même privée de Richard Carapaz, vainqueur du dernier Giro, la Movistar aura fière allure, sur la ligne de départ, samedi soir, à Torrevieja. Nairo Quintana semble être la meilleure carte de la formation espagnole, mais il faudra aussi compter sur les Espagnols Alejandro Valverde et Marc Soler.

Les Colombiens

A côté de Nairo Quintana, plusieurs Colombiens prendront le départ de cette Vuelta avec des ambitions. Inspirés par le succès d’Egan Bernal sur la Grande Boucle? S’ils ont de bonnes sensations, il faudra compter avec les Miguel Angel Lopez, Rigoberto Uran et Esteban Chaves, qui ont tous les trois déjà prouvé leur capacité à se sublimer sur des courses de trois semaines.

Quelles ambitions pour Ineos?

Sans aucun de ses trois leaders naturels, la formation Ineos aura pourtant des ambitions au départ de cette Vuelta. A charge pour l’habituel lieutenant, Wout Poels et pour le jeune Britannique Tao Geogeghan Hart de les faire fructifier.

Et les autres...

Les excellents grimpeurs sont nombreux au départ de cette 74e édition. Contraint à l’abandon sur les routes du Tour, Jakob Fuglsang espère prendre sa revanche sur la Vuelta, mais devra composer avec les ambitions de Lopez chez Astana. Rafal Majka se sublime toujours sur les Grands Tours, tandis que Louis Meintjes, deux fois huitième du Tour et une fois dixième de la Vuelta, trouvera, sur ce Tour d’Espagne, un terrain idéal pour faire parler ses qualités.

Enfin, on n’oubliera pas de mentionner les noms de Fabio Aru, de Tejay Vangarderen ou encore de Dani Martinez. Mais, on sera surtout curieux de voir à l’œuvre le jeune prodige slovène Tadej Pogacar, vainqueur des Tours d’Algarve et de Californie cette saison, et qui, à 20 ans, disputera sa toute première course de trois semaines.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos