Première occasion manquée pour Fabio Jakobsen: "C'est la vie"

Première occasion manquée pour Fabio Jakobsen: "C'est la vie"
Photo: © photonews

Le champion des Pays-Bas n'a pas su jouer sa carte à fond, lundi, dans la troisième étape de la Vuelta.

Pour le tout premier sprint massif de sa carrière dans un Grand Tour, le jeune sprinteur de la formation Deceuninck-Quick Step attendait mieux que la septième place qu'il a prise sur la ligne à Alicante. Mais, malgré le bon travail de ses équipiers dans les derniers kilomètres, Jakobsen s'est laissé enfermer dans le sprint. 

Je suis encore en phase d'apprentissage. 

"Ça allait très vite dans les deux derniers kilomètres et on avait le vent dans le dos. Pas franchement les conditions qui conviennent le mieux aux purs sprinteurs", estime le champion des Pays-Bas pour AD. "Dans ces cas-là, ça se joue plus à la bataille des positions dans le peloton qu'à celui qui a les meilleures jambes. Et j'étais un peu trop loin au moment d'aborder le sprint", admet-il. 

Mais le Néerlandais n'est pas abattu pour autant. "Ce n'est que mon premier Grand Tour, je suis encore en phase d'apprentissage. C'est la vie", conclut-il. Et Jakobsen sait qu'il pourrait très vite avoir une seconde chance. Dès mardi, dans les derniers hectomètres de l'étape qui mènera les coureurs à El Puig?  

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos