Vuelta : Jelle Wallays (Lotto Soudal) explique pourquoi il a tenté une échappée

Malik Hadrich
Malik Hadrich
| 0 réaction
Vuelta : Jelle Wallays (Lotto Soudal) explique pourquoi il a tenté une échappée
Photo: © photonews

La quatrième étape du Tour d'Espagne 2019 s'est réglée au sprint. Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) a devancé de très peu Sam Bennett (Bora-Hansgrohe). Mais avant cela, le peloton a dû rattraper Jelle Wallays (Lotto-Soudal) et Jorge Cubero (Burgos-BH) partis à l'abordage.

Jelle Wallays a expliqué pourquoi il avait tenté de s'échapper lors de la quatrième étape du Tour d'Espagne : "Avec un final technique et la pluie qui était prévue, j'ai attaqué.  J'espérais que trois ou quatre gars me rejoindraient.  Mais apparemment, personne n'y croyait vraiment.  Peut-être parce que nous sommes toujours au stade des premières étapes de la Vuelta."

Crampes

Finalement, seul Jorge Cubero l'a suivi : "Je pense que mon compagnon d'échappée était proche des crampes à la fin.  Il ne prenait plus du tout de relais.  J'ai roulé en tête pendant 30 kilomètres jusqu'à ce qu'il décroche.  Peut-être qu'avec un autre coureur, nous aurions réussi dans les dix derniers kilomètres.  Mais quoi qu'il en soit, je suis content de mes jambes et place aux prochains jours !"

Néanmoins, une décision des organisateurs l'a déçu : "J'étais un petit peu surpris que je n'aie pas reçu le prix de la combativité aujourd'hui."  C'est l'Espagnol Cubero qui a été honoré.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos