Tim Wellens pas présent au Mondial? "Il y a mieux comme communication"
Alessandro Schiavone
| 0 réaction
Tim Wellens pas présent au Mondial? "Il y a mieux comme communication"

Le puncheur de la formation Lotto-Soudal doute de sa présence dans le Yorkshire, vu le peu de contacts avec le sélectionneur Rik Verbrugghe.

"J’ai eu mon tout premier contact direct avec lui ce vendredi”, raconte Tim Wellens à La DH. “Jusqu’alors, je n’avais reçu qu’un message informel, comme d’autres, pour savoir si j’étais intéressé pour participer au relais mixte de l’Euro. Jusqu’à vendredi, c’est par la presse ou d’autres canaux que j’étais au courant."

Le Trudonnaire apprécie peu ce manque de discussions. "Franchement, il y a mieux comme communication, ça change de l’époque de De Weert. Kevin tenait au courant ses leaders au printemps et évoquait avec eux la stratégie.”

Le puncheur va même plus loin. “Je ne trouve pas très normal que le sélectionneur soit également directeur sportif d’une équipe WorldTour (NdlR : Bahrain-Merida) et qu’il dirige aussi un magasin de vélos. Il me semble que pour un pays de cyclisme comme la Belgique et une fédération comme la nôtre un sélectionneur à temps plein serait plus normal .”

Je mérite ma sélection

Si Wellens va dans le Yorkshire, ce sera comme équipier, une condition importante. "Il ne m’a pas dit si j’irai ou non au Yorkshire, mais le pourcentage de chance que j’avais d’y aller. On a échangé nos points de vue, je n’en dirai pas plus. Si je suis retenu, je le saurai après les courses au Canada qui revêtent dès lors une grande importance car j’aimerais aller au Mondial."

Ce lundi, des premiers noms de la sélection belge seront dévoilés. "Je me suis entraîné durement en fonction de toutes ces courses de fin de saison, Plouay, le Canada, le Mondial et la Lombardie. Greg Van Avermaet et Philippe Gilbert seront les leaders, c’est normal, avec leur palmarès et la forme dans laquelle ils sont. On a une chance de remporter le titre si on fait la course, et moi, j’aime ça et je suis certain que le parcours me convient. Je ne réclame pas le rôle de leader mais je serais déçu de ne pas être retenu, je mérite ma sélection. Courir pour la Belgique est un honneur”, conclut-il.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos