Patrick Lefevere n'est pas satisfait du programme des Mondiaux
Malik Hadrich
Malik Hadrich
| 0 réaction

Le CEO de Deceuninck-Quick Step, Patrick Lefevere, n'est pas satisfait du programme des Mondiaux

Patrick Lefevere n'est pas satisfait du programme des Mondiaux

A priori, Patrick Lefevere n'a aucune raison de se plaindre de l'organisation des Championnats du Monde de cyclisme sur route qui se tiendront dans le Yorkshire en Grande-Bretagne. Pourtant, le CEO de Deceuninck-Quick Step n'est pas content.

Le contre-la-montre par équipe de marque ne lancera plus les Mondiaux de cyclisme et cela met en rogne Patrick Lefevere.  A sa place, l'Union Cycliste Internationale (UCI) a introduit un contre-la-montre en relais mixte pour équipes nationales.

Le CEO de Deceuninck-Quick Step ne mâche pas ses mots à ce sujet dans les colonnes du Nieuwsblad : "Si cela ne dépendait que de moi, je boycotterais cet événement.  Le contre-la-montre par équipe était une superbe discipline et je ne le dis pas seulement parce que nous avons été quatre fois champions du monde.  C'était prestigieux.  Les meilleures équipes faisaient toutes appel à leurs meilleurs coureurs."

Valeur différente

Pour lui, la nouvelle épreuve n'a pas la même valeur : "Je ne crois pas du tout à ce concept.  Qu'allez-vous voir ?  Les Pays-Bas gagneront avec cinq minutes d'avance.  La différence de puissance est beaucoup trop grande."

Mais le dinosaure de l'équipe professionnelle belge refuse de se voir affubler de l'étiquette de misogyne : "Je suis pour le cyclisme féminin."  Il en veut pour preuve le sponsoring prévu par Deceuninck-Quick Step en faveur de l'équipe féminine Experza - Footlogix.  Néanmoins, l'équipe Deceuninck-Quick Step n'a toujours pas sa propre équipe de l'autre genre.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos