Auto/motorsport

L'un des pilotes d'essai de l'écurie de D'Ambrosio explique la principale difficulté de la Formule E

L'un des pilotes d'essai de l'écurie de D'Ambrosio explique la principale difficulté de la Formule E

La première saison de la Formule E va débuter le 15 décembre prochain à Riyad. Cette compétition est l'équivalent de la Formule 1 pour les véhicules électriques. Elle ne manque pas d'intérêt puisque des pilotes de Formule 1 comme Stoffel Vandoorne ont décidé d'y prendre part.

Sam Dejonghe est le pilote d'essai de l'écurie Mahindra à laquelle appartient Jérôme D'Ambrosio.  Le Belge a expliqué au micro de la RTBF la difficulté principale de la Formule E : "Après 45 minutes, il n’y aura plus d’énergie dans les batteries. Donc il faudra bien gérer où on peut attaquer ou défendre pendant la course. La stratégie fixée avant la course peut changer pendant le Grand Prix. Et ça, ce n’est vraiment pas facile."

La Formule E aura quelques spécificités par rapport à la Formule 1.  Les courses seront calculées en temps.  Elles dureront 45 minutes et un tour.  La batterie permettra tout de même des pointes de vitesse à 280 kilomètres/heure.  

Commentaires 0 réaction

Actualités liées

Il n'a pas encore de réactions