Auto/motorsport

Stoffel Vandoorne parle de ses sensations sur sa Formule E

Stoffel Vandoorne parle de ses sensations sur sa Formule E

Le pilote belge pilote une machine tout à fait différente.

"C'est très différent de ce que j'ai connu avant dans toutes les autres catégories", a-t-il déclaré à la RTBF avant le Grand Prix de Marrakech. "C'est sûr que je connais beaucoup de personnes dans le paddock, des pilotes avec qui j'ai roulé ou des membres des équipes. Ce n'est pas un très gros changement mais le style de pilotage est tout nouveau. En ce moment, ça se passe très très bien", explique l'ancien pilote McLaren.

"C'est un championnat que j'ai toujours suivi depuis ses débuts, sans aller dans les détails. J'ai dû découvrir beaucoup de choses. Les Formules E ne sont pas les voitures les plus rapides, mais il y a quand même une bonne impression de vitesse. Vu que les circuits sont petits et très étroits, on n'a pas de marge quand on fait des erreurs. Ce sont aussi des voitures compliquées à conduire. Le plus difficile ce sont les freinages. On n'a pas du tout le même contrôle qu'en F1. A chaque freinage, c'est différent : on bloque les roues, on part en travers. La façon de conduire en course est très différente. On doit manager l'énergie, ce qui fait qu'il y a beaucoup plus de dépassements. Il se passe toujours quelque chose. C'est un peu comme une course de kart entre amis".

"C'est un championnat qui grandit énormément", poursuit le Courtraisien. "C'est seulement la 5e saison, presque tous les constructeurs sont là. Mercedes et Porsche arrivent l'année prochaine. Cela montre que c'est le futur. Il y a encore beaucoup de développements à faire. Mais ça va dans la bonne direction".

"Le plus important, c'est d'apprendre et de se préparer pour l'année prochaine et l'arrivée de Mercedes. A partir de là, j'espère qu'on pourra se battre devant pour les podiums, des victoires et finalement le but : se battre pour le championnat."

Commentaires 0 réaction

Actualités liées

Il n'a pas encore de réactions