Autres

Laurent Jalabert s'est reconverti dans l'un des sports les plus durs du monde

Laurent Jalabert s'est reconverti dans l'un des sports les plus durs du monde

Laurent Jalabert a été l'un des cyclistes les plus célèbres de sa génération. Il a notamment remporté le Tour d'Espagne 1995 et le Championnat du Monde du contre-la-montre en 1997. Il a néanmoins été convaincu de dopage sur le Tour de France 1998.

Laurent Jalabert va participer à son troisième Ironman d'Hawaï.  Cette compétition de triathlon impose un parcours de 3,8 kilomètres en natation, 180 kilomètres à vélo et de 42 kilomètres à pied.

Interviewé par la Dernière Heure / Les Sports, l'ancien cycliste explique comment il est en arrivé à pratiquer ce nouveau sport : "Par hasard ! C’est un copain qui m’y a amené en novembre 2006. Mais, pour bien comprendre, il faut remonter un peu plus loin dans le temps. 

Après ma carrière cycliste, en 2002, j’ai arrêté toute activité sportive. Après quelques mois, j’ai constaté que j’avais pris un peu de poids et je me suis dit que je devais me bouger. J’ai commencé à courir. Assez rapidement, je me suis rendu compte que j’étais un mordu de sport. Pas forcément de compétition. Mais il m’était devenu évident que le sport était dans mes gènes.

Un copain m'a proposé de courir le Marathon de New YorkPartage cette citation:

J’ai donc commencé à courir régulièrement et un autre copain m’a proposé de courir le Marathon de New York. Quoi de plus beau pour une première ? J’ai relevé le défi et j’ai bouclé l’épreuve en 2h55.15, un chrono intéressant pour un gars qui ne courait que depuis quelques mois. Et, surtout, un résultat qui m’a donné envie de poursuivre au point de m’entraîner cinq fois par semaine.

J'ai encore couru à Londres et à Chicago, mais je me suis blesséPartage cette citation:

J’ai encore couru à Londres et à Chicago. Mais, alors, je me suis blessé. Et ce fut là qu’intervint mon copain, le premier, avec qui je m’entraînais et qui, lui, pratiquait le triathlon. Il m’a simplement suggéré de varier les plaisirs en ajoutant la natation et le vélo, tout en diminuant mes séances de course à pied."

Problème

En 2007, il prenait déjà part à son premier Ironman sans maîtriser l'une des disciplines inhérentes à cette course : "En novembre 2006, quand j’ai accepté sa proposition, je ne savais pas nager… Me baigner, oui, mais nager le crawl, non !

Je ne savais pas nager...  Me baigner, oui, mais nager le crawl, non !Partage cette citation:

Je me suis donc inscrit dans un club où j’ai appris à coordonner ma respiration avec le mouvement. Je suivais un programme sans vraiment savoir si j’étais capable d’assurer sur le plan technique. Mais, finalement, aujourd’hui encore, j’essaie de sortir de l’eau sans trop me poser de questions."

Commentaires 0 réaction

Actualités liées

Il n'a pas encore de réactions