Cyclisme

Froome doit l'admettre : "J'ai stressé"

Froome doit l'admettre : "J'ai stressé"

Alors que l'équipe AG2R roulait plein gaz, le maillot jaune a connu un souci avec une roue et a été décroché pour devoir la changer. Malgré la présence de peu d'équipiers, l'Anglais a réussi à rejoindre ses concurrents.

Impressionante, l'équipe de Bardet a failli se jouer du leader du Tour. "AG2R a fait sa course, est monté vite mais, juste avant la montée, j'ai eu un problème avec ma roue arrière qui était cassée. Il fallait la changer et mon équipier Michal Kwiatkowski s'est arrêté, il m'a donné sa roue car la voiture était loin", a-t-il réagi.

On a fait le maximum pour retourner en tête de la course. Il faut encore dire merci à mes équipiers Sergio Henao, Mikel Nieve, Mikel Landa. C'était un moment de stress, j'ai pensé que peut-être je ne parviendrais pas à revenir en tête de la course.

Froome se rapproche un peu plus du chrono en étant devant ses équipiers. "Je crois que Bardet et Aru vont tenter d'attaquer, essayer de prendre le plus de temps avant le contre-la-montre de Marseille. Pour le moment, on est très contents avec le maillot et d'avoir une journée de repos demain."

Commentaires 0 réaction

Actualités liées

Il n'a pas encore de réactions