Football

Interview: Bob Straetman sur son transfert à l'Excelsior Virton : "Le choix était vite fait"

Bob Straetman sur son transfert à l'Excelsior Virton : "Le choix était vite fait"

Le Sporting Lokeren continuera sa lutte pour le maintien en D1A sans Bob Straetman. L'ailier de 21 ans n'avait plus l'occasion de jouer au Daknam et a opté pour un prêt dans le club de D1 Amateur Virton. Il a expliqué ce choix lors d'une interview exclusive accordée à notre rédaction.

Bonjour Bob, encore en Espagne ?

"Nous venons de rentrer en Belgique.  En Espagne, j'ai posé ma signature en bas du contrat.  Mais je suis surtout allé là-bas pour m'intégrer déjà un peu au groupe.  J'y ai aussi participé à deux entraînements et au match amical contre l'Antwerp."

Quelles étaient tes premières impressions par rapport à ta nouvelle équipe ?

"Très professionnelles.  Nous avons séjourné dans le même hôtel que Saint-Trond et Oud Herverlee Louvain par exemple.  Dès le premier entraînement, j'ai vu un parcours Force qui était quand même beaucoup plus complet qu'à Lokeren.  Il y a vraiment de la qualité dans le groupe ici.  Ce n'est pas vraiment illogique avec des anciens professionnels comme Cordaro, Lecomte, François, Moris...  Ce sont des garçons qui augmentent le niveau grâce à leur expérience en première division."

Quelles sont les raisons qui t'ont poussé à choisir Virton ?  Lommel en D1B était apparemment aussi une option.

"Oui, c'est exact.  Mais j'ai vite compris que Virton me voulait vraiment à 200%.  Tout le projet me plaisait.  C'est sûr et certain.  Maintenant, je peux encore lutter six mois pour la promotion.  C'est quand même un contraste saisissant avec Lokeren.  C'est une occasion pour me vider la tête.  J'ai tout de suite eu envie de ce défi."

Qui a finalement pris la décision d'un transfert ?  Toi ou le club ?

"C'était de commun accord.  Lokeren veut encore faire des transferts.  Egalement à ma position.  Le club veut plus de certitudes dans sa situation actuelle.  Les dernières semaines, il était déjà devenu évident que les jeunes n'auraient plus droit de cité.  A l'exception d'Ortwin (De Wolf) !  Mais c'est un gardien de but.  Alors, tu réfléchis à deux fois : si je ne joue déjà pas maintenant, qu'est-ce que cela va être ensuite ?  Le choix de partir pour les six prochains mois était alors vite fait."

En as-tu parlé avec le coach Trond Sollied?

"Non, il n'y a eu aucune discussion."

Quand savais-tu que tu irais à Virton ?

"Mon manager m'a proposé deux équipes : Lommel et Virton.  En quelques jours, c'était conclu.  Ma préférence allait à Lommel parce que c'était un niveau plus haut.  Mais j'avais l'impression que les Limbourgeois me voulaient à moitié.  Par contre, Virton m'a presque traité comme un roi.  De plus, je pense que la différence de niveau entre une équipe du milieu de classement en D1B et un candidat au titre en D1 Amateur n'est pas si grande."

Virton est un club francophone.  La barrière linguistique n'a-t-elle pas joué un rôle dans ta décision ?

"L'ambiance était très bonne, mais je suis le seul Flamand dans l'équipe.  Seul le coach et son assistant (NDLR. David Gevaert et le T2 Rik Vande Velde) sont également néerlandophones. Nous sommes les trois seuls.  Au début, c'est un petit peu difficile.  Mais je me débrouille et tout le monde m'a bien reçu."

Retourneras-tu à Lokeren ?

"L'accord ne comporte pas d'option d'achat.  A la fin de la saison, je reviendrai à Lokeren.  Le club m'a promis que je recevrai encore une chance.  Je continue naturellement de l'espérer."

Lisez toute l'actualit� foot sur Walfoot.be

Commentaires 0 réaction

Tags : Bob Straetman

Actualités liées

Il n'a pas encore de réactions