Football

Sous les huées, Anderlecht perd de précieux points face à Zulte Waregem

Sous les huées, Anderlecht perd de précieux points face à Zulte Waregem

Anderlecht avait-il droit à l'erreur ? Mathématiquement, oui, bien sûr. Mais ce soir face à Zulte Waregem, les Mauves ont peut-être pris un coup dur sur le plan psychologique.

La victoire au forceps de Saint-Trond samedi soir l'a prouvé à ceux qui en doutaient encore : oui, Anderlecht va devoir se battre pour les PO1 et ne pas espérer une quelconque baisse de régime des autres candidats au top 6. La réception de Zulte Waregem est dans cette optique un moment important, autant sur le plan psychologique que mathématique.

 Bolasie s'est présenté 

C'est également l'heure des présentations entre le public du Parc Astrid et Yannick Bolasie ; malheureusement pour le Congolais, volontaire et très actif, ses arabesques manquent de spontanéité et peinent à déstabiliser la défense. Qui ne manque pas de se faire peur seule en première période : Pletinckx est totalement dépassé par Dimata dès la 4e minute, le fauchant alors qu'il part au but, puis à nouveau à la 38e dans le rectangle - le penalty était plus que sifflable. 

Au terme d'une mi-temps durant laquelle le schéma de Rutten - déborder et centrer - est bloqué à la fois par la défense flandrienne et l'imprécision mauve, le score reste vierge et l'inquiétude est palpable. D'autant plus quand Obradovic sort blessé, forçant... Milic à évoluer à gauche. 

Imprécision 

Pour autant, la possession est de 60-40 en faveur des locaux qui ne sont pas inquiétés par Zulte Waregem, seul Bongonda se permettant quelques percées. Anderlecht prend naturellement l'ascendant au retour des vestiaires, Alexander Zulj s'offrant la première occasion réellement dangereuse (49') sur une remise de Dimata. La première frappe enroulée de Bolasie fait ensuite se lever le public (55'), que le nouveau venu harangue. 

Un public qui finira par s'exaspérer des nombreux gestes manqués : si Kums manque de délivrer son équipe sur coup-franc comme une semaine plus tôt (58'), ce sera par la suite Zulte qui fera trembler Didillon via un centre de De Fauw, qui a trop d'espaces (66'). Les huées tomberont progressivement des travées, seul Verschaeren y échappant malgré un match plus compliqué que ses deux précédentes apparitions. 

Les minutes s'égrènent et rien n'y fait : Zulj glisse seul devant Bossut (80'), Santini qui remplace Dimata ne peut amener l'impact espéré. Et même la (mal)chance s'en mêle quand Zulj, encore lui, dribble et allume une très belle frappe... sur la latte (90'). Anderlecht ne l'avouera pas, mais regardera le match de Gand en espérant un exploit de Mouscron ce soir...

Lisez toute l'actualit� foot sur Walfoot.be

Commentaires 0 réaction

Actualités liées

Il n'a pas encore de réactions