Snooker: Marteel, l'arbitre belge
Redaction
| 0 réaction
Snooker: Marteel, l'arbitre belge

Deux ans après avoir arbitré la finale du championnat du monde de snooker, le Belge Olivier Marteel a retrouvé la compétition reine de la discipline le week-end dernier.

"The Crucible Theatre, c’est le court central de Wimbledon ou Wembley. En plus petit (966 places) mais c’est ce qui fait son charme. Avec les lumières au plafond. Rien que d’y penser, j’en ai la chair de poule. Je n’oublierai jamais l’appel téléphonique de Mike Ganley, directeur du tournoi de World Snooker, en février 2015. ‘Olivier, would you like to ref the world final this year ? ’ J’avais déjà dirigé une demi-finale en 2014 mais la finale... Quand j’ai raccroché, j’avais les jambes qui tremblaient." C'est avec ces mots qu'Olivier Marteel est revenu pour Sport/Foot Mag sur sa sélection pour le Mondial 2015.

"Deux bons mois plus tard, j’y étais. J’avais déjà arbitré des centaines de matches et je connaissais la salle par cœur mais là, c’était le match de ma vie : 350 millions de téléspectateurs. Mon collègue hollandais Jan Verhaas m’avait conseillé d’arriver tôt et ça m’a aidé à retrouver le contrôle de mon corps."

"A cinq minutes du début du match, j’ai quand même eu un black-out : j’avais oublié le règlement. Il paraît que c’est courant. Puis le speaker m’a annoncé, j’ai descendu l’escalier et j’ai senti monter l’adrénaline. J’ai embrassé deux doigts et les ai levés au ciel, pour mon grand-père, qui m’avait fait aimer le snooker. C’était comme s’il était à mes côtés."

Plus d'infos

Plus d'infos