Le profil de la cinquième étape: le jour des baroudeurs?

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Le profil de la cinquième étape: le jour des baroudeurs?
Photo: © photonews

Les purs sprinteurs ne devraient pas avoir voix au chapitre, ce mercredi, sur la route de Colmar.

Entre les Vosges et l'Alsace, le Tour de France va déjà prendre un peu de hauteur mercredi sur les routes qui mèneront le peloton de Saint-Dié à Colmar, cité alsacienne qui retrouve une arrivée d'étape, dix ans après la victoire de l'Allemang Heinrich Haussler. 

Deux montées de troisième catégorie, deux de deuxième catégorie: sans doute pas assez pour voir les favoris se livrer une première bataille (il faudra probablement attendre jeudi et la Planche des Belles Filles), mais largement suffisant pour espérer voir les baroudeurs se mettre en action. 

Changement de maillot à pois? 

Le parcours semble idéal pour voir une première échappée aller au bout et on imagine quelques Belges (De Gendt, Wellens, Van Avermaet...?) se mêler à la lutte pour la victoire d'étape. Mais les sprinteurs/puncheurs, capables de passer les bosses comme Peter Sagan, Sonny Colbrelli ou Michael Matthews , les trois premiers du classement par points, (et pourquoi pas Wout Van Aert?), pourraient eux aussi être intéressés par le profil du jour. 

Ca promet en tout cas une belle empoignade sur les routes escarpées de l'Est de la France. Avec, aussi, le maillot à pois pour enjeu: il y aura 14 points à prendre au classement de la montagne et l'actuel porteur du maillot à pois, Tim Wellens, n'en a que sept au compteur. Autant dire que s'il ne prend pas l'échappée du jour, le Belge de Lotto-Soudal aura de grandes chances de céder sa belle tunique à l'issue de l'étape... 

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos