ATP Rotterdam: mutlitude de candidats successeurs à Federer, David Goffin en 'danger'?

Pierre Ghislain
| 0 réaction
ATP Rotterdam: mutlitude de candidats successeurs à Federer, David Goffin en 'danger'?
Photo: © photonews

Le premier ATP 500 sera privé de nombreuses têtes d'affiche, mais pourra compter sur un nombre important de candidats à la victoire. Une belle semaine en perspective.

Rotterdam devait déjà faire sans Roger Federer, tenant du titre, qui a choisi de faire l'impasse, le tournoi doit en plus faire face à une cascade de forfaits: Cilic, Zverev, Kyrgios, Dimitrov... ont tous dû renoncer à venir défendre leurs chances aux Pays-Bas. Une cascade de forfaits à laquelle s'est ajouté en dernière minute celui de Lucas Pouille.

Mais l'ATP 500 ne sera pas pour autant dénué d'intérêt. Parmi les gros bras attendu sur les courts néerlandais, quelques anciens comme Kei Nishikori, Milos Raonic, Stan Wawrinka, Tomas Berdych, mais aussi les représentants de la Next Gen: Tsitsipas, Medvedev, Khachanov ou encore Shapovalov... qui rêvent tous de triompher dimanche prochain.

De beaux chocs dès le premier tour

Autant dire que ça devrait nous valoir quelques belles passes d'arme et ça commencera dès ce lundi avec un premier 'choc' entre Stan Wawrinka et Benoit Paire. Et d'autres suivront. 

Un tournoi que David Goffin aborde, pour sa part, en plein doute. Deux victoires pour trois défaites en 2019, le joueur belge n'a pas encore retrouvé son meilleur niveau. Et il sera sous pression puisqu'il a une demi-finale et donc de précieux points ATP à défendre Rotterdam. 

Avec, en plus, un premier tour choc contre Gaël Monfils (qui sort d'une belle semaine à Sofia): ça ne s'annonce pas simple pour le numéro 1 belge. Mais la bonne nouvelle c'est qu'il apprécie particulièrement les courts de Rotterdam où il était en finale en 2017 et en demie, arrêté par une blessure à l'oeil, en 2018. L'endroit idéal pour repartir du bon pied? Réponse à partir de demain. 

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos