Les six premières heures des 24 Heures du Mans ne sourient pas aux Belges

Malik Hadrich
Malik Hadrich
| 0 réaction
Les six premières heures des 24 Heures du Mans ne sourient pas aux Belges
Photo: © photonews

Les 24 Heures du Mans sont une institution parmi les courses d'endurance en moto. L'édition 2019 a débuté ce samedi. Quatre Belges étaient au départ : Xavier Siméon, Sébastien Le Grelle, Grégory Fastré et Arnaud De Kimpe.

Les quatre Belges en lice aux 24 Heures du Mans peuvent déjà ranger leurs espoirs de victoire.  Au bout des six premières heures de course, ils ont tous été impliqués dans des chutes.

La Yamaha pilotée par Xavier Siméon, l'Allemand Florian Alt et le Français Florian Marino est déjà tombée à trois reprises.  Le Belge a lui-même fait connaissance avec le bitume une fois.  Ils sont actuellement 46es avec 27 tours de retard.

Sébastien Le Grelle, Grégory Fastré et leur équipier français Camille Hedelin sont 37es.  Ils comptent 16 tours de retard.

Arnaud De Kimpe (Kawasaki) accompagné des Français François Nöel et Yann Pasco est 32e place.  Il est à 13 tours du leader.  Le leader qui n'est autre que la formation composée par Jérémy Guarnoni/David Checa/Erwan Nigon (Fra/Esp/Fra) sur Yamaha.  Ce trio possède 40 secondes d'avance sur la Suzuki des Français Vincent Philippe/Etienne Masson/Gregg Black ainsi qu'une minute et 26 secondes sur la Honda de Sébastien Gimbert, Randy De Puniet et Yonny Hernandez (Fra/Fra/Col).

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos