Loin derrière Chaves, les favoris se sont fait la guerre, mais un seul d'entre eux en a profité

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Loin derrière Chaves, les favoris se sont fait la guerre, mais un seul d'entre eux en a profité
Photo: © photonews

Huit minutes après le vainqueur du jour, les favoris ont à leur tour escaladé la montée vers San Martino Di Castrozza, sans grandes conséquences sur le classement général.

Vincenzo Nibali avait pointé la 20e étape de samedi, comme le moment clé de la fin de ce Giro 2019, le déroulement de l'étape du jour lui a donné raison. Si l'étape du jour se terminait pas une longue ascension, le col de deuxième catégorie vers San Martino Di Castrozza n'a pas inspiré les hommes forts de ce Tour d'Italie. 

Lopez conforte son maillot blanc

C'est Miguel Angel Lopez qui fait la bonne opération du jour. Le Colombien d'Astana a repris 44 secondes à tous ses adversaires. Pas encore suffisant pour accrocher le top 5, mais Lopez se rapproche à 26 secondes de la cinquième place, occupée par Bauke Mollema.

Il en profite en revanche pour conforter son avance en tête du classement des jeunes, avec un bon matelas de 2'54'' de marge sur Pavel Sivakov, le Colombien peut voir venir avant d'aborder le dernier week-end de l'édition 2019.

Pas de changement en revanche parmi les cinq premiers du général: Primoz Roglic a été le seul à tenter se chance, ce vendredi, mais il a été suivi par tous les cadors. Les cinq premiers du général (Roglic, Nibali, Carapaz, Landa et Mollema), ont coupé la ligne ensemble, à 6 minutes 30 du vainqueur du jour, Esteban Chaves. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos