Julian Alaphilippe, énorme, creuse encore l'écart, victoire de prestige pour Pinot!

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Julian Alaphilippe, énorme, creuse encore l'écart, victoire de prestige pour Pinot!
Photo: © photonews

Le Tourmalet a livré ses verdicts et on ne les avait pas vus venir: Geraint Thomas a craqué, Julian Alaphilippe pas: le Français creuse encore l'écart en tête du général.

Comme souvent depuis le départ de ce Tour, l'échappée du jours’est rapidement détachée en début d’étape, avec quelques noms ronflants comme celui de Vincenzo Nibali ou encore de Peter Sagan, mais aussi le maillot à pois Tim Wellens, qui en a profité pour rajouter dix points à son compteur au sommet du Soulor. 

Mais les favoris, et en particulier l’équipe Movistar, avaient décidé de jouer la victoire d’étape aujourd’hui. Les coéquipiers de Nairo Quintana ont emmené le peloton à vive allure durant toute la journée et ça a fait des dégâts.

De gros dégâts

Dans le dur depuis le début de ce Tour, Romain Bardet a explosé dès les pentes du Soulor et définitivement fait une croix sur un bon classement général. Mais il n’est pas le seul à avoir souffert dans cette première bagarre pyrénéenne.

Adam Yates, Nairo Quintana, Richie Porte et Enric Mas ont lâché un à un sur les rampes du Tourmalet. Et c’est Warren Barguil qui fut le premier à déclencher une accélération dans le groupe des favoris alors qu’Elie Gesbert, dernier rescapé de l’échappée matinale, a été repris à dix kilomètres de la ligne.

Mais le Français n'a pas su creuser et derrière, ce sont David Gaudu, équipier de Pinot et Laurens De Plus, partenaire de Steven Kruijswijk, qui ont fait le tempo en tête du groupe. 

Alaphilippe impressionne de plus en plus

Un tempo poussé fatal à Geraint Thomas qui, lui aussi, a donné des signes de fébrilité, au contraire de Julian Alaphilippe, resté bien coincé dans les roues jusqu'au sommet, mais qui n'a rien pu faire contre un Thibaut Pinot intouchable. Une victoire de prestige au sommet du Tourmalet pour le Français qui confirme que, sans cette maudite bordure, il jouerait certainement la gagne sur ce Tour. 

Incroyable verdict donc, au sommet du géant des Pyrénées, et Julian Alaphilippe est en train de créer l'une des plus grosses surprises de l'histoire de la plus grande course du monde: il a désormais plus de deux minutes d'avances sur son premier poursuivant, Geraint Thomas. N'est-il pas devenu aujourd'hui le grand favori de cette Grande Boucle? Poser la question, c'est au moins en partie y répondre... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos