Les organisateurs du BinckBank Tour répondent aux critiques des coureurs

Malik Hadrich
Malik Hadrich
| 0 réaction
Les organisateurs du BinckBank Tour répondent aux critiques des coureurs

A l'issue de la troisième étape du BinckBank Tour, de nombreux coureurs se sont plaints sur les réseaux sociaux de la dangerosité du parcours. Les organisateurs ont réagi.

Un des organisateurs du BinckBank Tour, Rob Discart, a réfuté les critiques des coureurs au sujet de la troisième étape : "Nous avons eu le feu vert de l’UCI (Union Cycliste Internationale). Le tracé était en ordre après leur contrôle. Il n’y a que pour le contre-la-montre de samedi que l’on nous a demandé de changer une partie du parcours. Pour le reste, tout était dans les normes."

Tracé flandrien

Interrogé par l'agence Belga, il ne trouve d'ailleurs pas que le tracé était plus risqué que dans d'autres courses : "Quand nous avons dévoilé le parcours, nous avions précisé que ce serait un tracé ’flandrien’. Cela veut dire que les coureurs sont confrontés à de petites routes, des virages, des boucles, mais aussi des chaussées plus larges. C’est également le cas au Tour des Flandres, à Gand-Wevelgem ou au GP de l’E3 Harelbeke."

Néanmoins, il reconnaît que tout ne s'est pas déroulé comme prévu : "Au-delà de ceci, nous avons malheureusement dû modifier une partie du parcours en dernière minute et nous n’avons pas eu le choix que d’emprunter des rues étroites."

Cette explication satisfera-t-elle les coureurs ?  Réponse sans doute dans les prochaines heures.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles par mail.

Plus d'infos

Plus d'infos