Affaire Semenya : l'Association Médicale Mondiale appelle au boycott

Malik Hadrich
Malik Hadrich
| 0 réaction
Affaire Semenya : l'Association Médicale Mondiale appelle au boycott

Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a débouté l'athlète hyperandrogène Caster Semenya. Celle-ci contestait le règlement de la Fédération Internationale d'Athlétisme (IAAF) qui impose aux dames hyperandrogènes de faire baisser leur taux de testostérone par des médicaments.

L'Association Médicale Mondiale (AMM) demande aux médecins de ne pas appliquer la règle de l'IAAF pour les athlètes hyperandrogènes.  Le vice-président du conseil de l'AMM Frank Ulrich Montgomery s'en est expliqué au micro de la télévision nationale australienne : "Nous pensons qu'il est extrêmement grave que les réglementations sportives internationales demandent aux médecins de prescrire des médicaments - des médicaments à action hormonale - aux sportifs afin de réduire les conditions normales dans leur corps."

Dans le cas précis de Caster Semenya, il juge même qu'"il est tout à fait normal d'être hyperandrogène et il n'y a rien de pathologique dans la situation de cette athlète".

Doha

L'IAAF a donné jusqu'au 8 mai pour que les athlètes concernées se conforment au règlement.  Sans quoi il ne leur sera pas possible de participer aux compétitions internationales.  Et cela, à partir du 400 mètres jusqu'au mile (1609 mètres).  Pour rappel, les Championnats du Monde auront lieu à Doha du 27 septembre au 6 octobre.

Caster Semenya a déjà annoncé qu'elle ne se plierait pas à la volonté des instances internationales et elle envisage de faire appel du jugement du TAS.

Plus d'infos

Plus d'infos