Deux athlètes privées des Mondiaux de relais pour un taux élevé de testostérone
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

Les Kényanes Maximilla Imali et Evangeline Makena privées des Mondiaux de relais pour un taux élevé de testostérone

Deux athlètes privées des Mondiaux de relais pour un taux élevé de testostérone
Photo: © photonews

Les deux athlètes ont été écartées de la sélection kényane pour les Mondiaux de relais qui auront lieu samedi à Yokohama (Japon). Elles présentaient un taux de testostérone trop élevé.

Les Kényanes Maximilla Imali et Evangeline Makena ne participeront pas aux Mondiaux de relais qui débutent ce samedi à Yokohama au Japon. Les deux athlètes, toutes deux spécialistes du 400m, viennent d'être écartées de leur sélection pour un taux de testostérone trop élevé.

La fédération kenyane d'athlétisme (AK) entend respecter le nouveau règlement de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), entré en vigueur le 8 mai et qui oblige les athlètes hyperandrogènes à faire baisser leur taux de testostérone. "Nous ne pouvions pas prendre le risque de voyager avec les deux athlètes après que la récente décision de l'IAAF sur la restriction des taux de testostérone des athlètes féminines a pris effet le 8 mai", a déclaré à l'AFP Paul Mutwii, directeur des compétitions d'AK.

 

Plus d'infos

Plus d'infos